Intervention de Philip WOLLEN à Melbourne.

J’ai regardé très récemment une vidéo (de 10 mn) d’un débat qui a eu lieu à Melbourne en Australie (mars 2012). Sur celle-ci intervient Philip WOLLEN ( Il fut vice-président de la banque Citibank)  et il est un fervent défenseur Australien de la cause animale, entre autres.

Il a créé l’association Winsome Constance Kindness , lien ICI qui œuvre en faveur de l’enfance, des animaux, de l’environnement, des soins palliatifs, et de la jeunesse

Il nous livre son point de vue. Ce discours est très poignant !

Vous trouverez ci-dessous quelques phrases  extraites de cette vidéo :

  • « 90% des poissons de petite taille sont broyés pour nourrir le bétail
  • Des milliards de poussins sont broyés vivants seulement parce que ce sont des mâles
  • Victor Hugo a dit « rien n’est plus fort qu’une idée dont l’heure est venue ».Les droits des animaux sont aujourd’hui la plus importante question de justice sociale, depuis l’abolition de l’esclavage. Il y a plus de 600 millions de végétariens dans le Monde. Si c’était une Nation, ce serait plus grand que 27 pays de l’Union Européenne.
  • Malgré cette ampleur, nous sommes toujours étouffés par ces cartels tapageurs qui chassent, abattent, et tuent croyant que la violence est la réponse.
  • La viande est une industrie qui tue les animaux, nous, et notre économie.
  • Les universités de Cornell et d’Harvard disent que la quantité optimale de viande pour une alimentation saine est précisément zéro.
  • L’eau est le nouveau pétrole, les Nations partiront bientôt en guerre pour elle
  • Un milliard de personnes aujourd’hui ont faim, 20 millions mourront de malnutrition.
  • Réduire la viande de seulement 10% nourrira 100 millions de personnes. L’élimination de la viande mettra fin pour toujours à la famine.
  • Le gaz à effet de serre produit par l’industrie de la viande est 50% plus élevé que celui des transports, avions, trains, camions voitures et navires.
  • Les pays pauvres vendent leurs céréales à l’Occident, alors que leurs propres enfants ont faim.
  • La Terre peut produire assez pour le besoin de chacun, mais pas assez pour la cupidité de tous.
  • Nous pouvons tout simplement ne pas acheter à cette industrie
  • La viande est comme les pièces de 1 ou 2 cents, elle coûte plus cher à faire qu’elle ne vaut.
  • Les agriculteurs ont tout à gagner. Ce ne serait pas la fin de l’agriculture, mais son essor. Seule la ligne de produits changerait. De nouvelles industries émergeraient et prospéreraient.
  • Les primes d’assurances santé seraient en chute libre et les listes d’attente des hôpitaux disparaitraient. »
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s