PLANETE

Inondations, sujet d’actualité non ?

J’ai fais une petite recherche sur le sujet. Je commence avec la fameuse crue de 1910. Puis j’ai découvert qu’il y a eu en Ile de France, en mars dernier un exercice de gestion de crise appelé Sequana.

Cela m’a amené à la réflexion suivante : Quand  il y a une fuite chez moi, j’en cherche la cause . Ne devrions nous pas nous poser la question de savoir pourquoi toute cette eau afflue et quelles en sont les raisons ?

N’y aurait-il pas (encore) la responsabilité des l’humains et de ses actions sur la planète ?titiQuels sont vos avis sur le sujet?

Du 7 au 18 mars dernier en Ile-de-France , la préfecture de police a  organisé un exercice inédit de gestion de crise appelé Sequana, simulant une crue majeure, avec des exercices de terrain.

 Une crue centennale sur le même niveau d’élévation du fleuve qu’en 1910, en Ile-de-France se traduirait par 500km² de territoire sous l’eau, 830.000 habitants résidant en zone inondable et plusieurs millions d’habitants dont les conditions de vie seraient dégradées

Huit départements seraient inondés, 5 millions d’habitants touchés et on comptabiliserait 40 millions de dégâts.

Une chance sur cent dans une année que cela arrive

Cet exercice va permettre de réexpliquer aux gens qu’il y a de fortes chances que cela arrive un jour et que collectivement il vaut mieux s’y préparer », a ajouté le préfet Jean-Paul Kihl, secrétaire général de la zone de défense et de sécurité de Paris

Cinq départements franciliens sur huit ont participé à cet exercice européen inédit avec 900 sauveteurs, 150 personnels des forces de police, 40 véhicules étrangers de sécurité civile dont 20 véhicules lourds, quatre hélicoptères.

Quatre pays européens ont participé : l’Italie, l’Espagne, la Belgique et la République Tchèque.Ils sont venus sur place avec leurs propres moyens de secours. (Source 20minutes.fr)

La faute au climat ?

Ce qui est incontestable, c’est que le réchauffement global se poursuit

Ainsi, selon les récentes données de la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA), agence fédérale des États-Unis, 2013 a été la quatrième année la plus chaude à l’échelle du globe depuis 1880. Et toutes les années du XXIe siècle comptent parmi les 15 plus chaudes dans le monde, depuis cette même date.

Toutes les années du XXIe siècle comptent parmi les 15 plus chaudes dans le monde, depuis cette même date. « Le Giec a toujours souligné dans ses travaux, notamment son 5e rapport publié en septembre 2013, que ce réchauffement climatique a de fortes chances d’être accompagné d’autres phénomènes, complète Jean Jouzel. Comme l’intensification des précipitations, mais aussi l’érosion du littoral, lié à l’élévation du niveau de la mer. Un pays comme la France doit inciter les pouvoirs publics à anticiper ces phénomènes, notamment à l’horizon 2050. Il va falloir repenser notre urbanisme dans les régions côtières et peut-être rendre des terres à l’océan. 

La faute à l’aménagement du territoire ? 

« Ce qu’on présente souvent aux journaux télévisés comme des catastrophes naturelles ne le sont pas la plupart du temps « , dénonce Benoit Hartmann, porte-parole de FNE et spécialiste de l’aménagement du territoire. « Les humains ont voulu aménager à tout-va. Ils ont ainsi empêché les sols de jouer leur fonction d’absorption des pluies », précise-t-il.

En cause d’abord « l’artificialisation des terres agricoles avec la construction de parkings, de zones commerciales, de lotissements, qui imperméabilisent les sols ». Ainsi, en France, on estime que l’équivalent de la surface d’un département rural disparaît sous le béton tous les sept ans

Ensuite, « les pratiques agricoles intensives, qui font disparaître les haies, les talus, le couvert végétal des sols 

Du coup, l’eau arrive directement et brutalement dans les cours d’eau 

Enfin, Benoit Hartmann pointe  la responsabilité des maires qui accordent des permis de construire n’importe où. Toute rivière en France a un lit mineur, où elle s’écoule normalement, et un lit majeur, qui est sa zone d’expansion, faite pour accueillir ses eaux quand elle déborde. Tout élu devrait s’interdire de laisser construire dans des zones inondables (Source lavie.fr) 

Claude et Lydia Bourguignon, scientifiques du LAMS, nous explique comment les sols deviennent de plus en plus compacts en France, du fait de la mort de leur microbiologie

Publicités

2 thoughts on “Inondations, sujet d’actualité non ?”

  1. En octobre, nous avons été inondé sur la côté d’azur avec 31 morts à la clé. Personnellement, je remets en cause le bétonnage outrancier car même si le temps change, les zones inondables n’auraient jamais dû être bâti. L’argent est le plus grand pourvoyeur de la bêtise humaine. Bel après-midi

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s