Cachée sous des appellations telles que  E 304 Palmitate d’ascorbyl, E 335 Monopalmitate de sorbitane, E 433 Monopalmitate de polyoxyéthylène sorbitane;, E 434 Monopalmitate de polyoxyéthylène sorbitane, E 471 Monopalmitine, Oléïne de palme, Stéarine de palme, mais plus facile à décrypter sous le nom de  Huile / Graisse de palme, Huile de palme hydrogénée.

Eh oui, c’est l’huile de palme !fruits-huile-de-palme

Une graisse plus qu’une huile d’ailleurs.

Comme on peut le voir sur le graphique ci-dessous, l’huile de palme devrait plutôt s’appeler graisse de palme tant elle contient d’acide gras saturés : 51% de sa composition. Sur ce tableau, l’aliment qui s’en rapproche le plus, en terme de matières grasses, est donc le beurre.

huiles

Les acides gras insaturés (en bleu, orange et jaune sur le graphique) sont considérés comme des acides gras essentiels : indispensables à notre métabolisme. Ils proviennent uniquement de notre alimentation car l’homme est incapable de les produire. Pas de risque de ce côté-là.

Les acides gras saturés (en rouge), de leur côté, sont considérés comme « mauvais » car favorisant le dépôt de cholestérol dans les artères. Ils augmenteraient aussi les risques de maladies cardiovasculaires.

Dans quels produits ?

produits

 

Les idées reçues et fausses

idées

Comment nous manipule t’on ?

Si à première vue, le consommateur français a l’impression que peu de produits contiennent de l’huile de palme, c’est que la mention « huile de palme » apparaît rarement dans la liste des ingrédients. Et pourtant, beaucoup en contiennent ! (chips, biscottes, bouillons, céréales, confiseries, friandises, desserts, yaourts, fromages, biscuits, glaces, margarines, pains, brioches, pâtes à tarte, les plats préparés)  …..

Depuis décembre 2014, les industriels ont l’obligation d’indiquer la présence d’huile de palme dans les aliments. Toutefois, certains continuent d’inscrire des mentions floues sur les étiquettes.

Vous devez savoir que « Huile végétale » ou « matière grasse végétale » cachent bien souvent de l’huile de palme.

manipulé

Pourquoi éviter d’en consommer ?

Déforestation : l’huile de palme, bio ou non, certifiée ou non, participe directement ou indirectement à une déforestation galopante.

Extinction d’espèces : la déforestation entraîne une diminution de plus de 80% de la biodiversité.

Emission de CO2 et pollution : la déforestation et l’érosion des sols dus à la culture des palmiers, et le transport de l’huile sont une très grosse source d’émission de ce gaz à effet de serre. De plus, les produits chimiques et les déchets de la palme sont allègrement déversés dans l’environnement.

Effets Nefastes sur la santé : l’huile de palme, hydrogénée ou non, est composée d’une quantité trop importante d’acides gras saturés dont l’excès favorise les accidents cardio-vasculaires.

Expulsion des populations locales : la culture des palmiers industriels sur les surfaces exploitées par les populations locales entraine des expropriations.

Exploitation des ouvriers : beaucoup de témoignages relatent des infractions graves aux droits des ouvriers.

Bénéfices pour les industriels : étant la moins chère du marché (rendement élevé, utilisation de salaires à bas coûts) l’huile de palme permet aux marques qui l’utilisent de faire plus de bénéfices.

Soyons vigilants car : 

L’huile « certifiée » ne fait qu’augmenter la demande et ne garantit en rien l’arrêt de la déforestation. La certification a été inventée par les industriels eux-mêmes.

L’huile « bio » est produite en Colombie et sa culture a conduit à de nombreuses expulsions et à une déforestation irrémédiable dans certains endroits.

L’huile de soja est produite en Argentine et au Brésil, sa culture participe certainement à la déforestation sud-américaine et les plants risquent fort d’être des OGM.

L’huile de coco (coprah) est encore plus nocive pour la santé que l’huile de palme.

Les graisses hydrogénées sont aussi dangereuses pour la santé, d’ailleurs elles ont des origines inconnues (OGM, palme etc …?)

Les industriels arrivent à nous vendre de la palme; ils sont encore plus forts pour inonder les commerçants de substituts à bas-coûts

Type de produits Type de commerces et enseignes
Donut’s ; brioches ; pâtes feuilletées (tartes ; friands) ; sandwichs à base de pain de mie Boulangeries
Paul
Brioche dorée
Restaurants
Frites ; fritures ; desserts ; glaces Mac Donald’s

Quick

KFC

Subway

Restaurants

Pizzas (fromages analogues) Pizza Hut
Boite à pizza
Domino’s Pizza
Sauces ; croûtons ; desserts ; glaces Restaurants
Chaînes de restauration
Pâtés en croûte ; tourtes (pâtes feuillées) Boucherie ; charcuteries

Prévisions de production pour 2016 (en tonnes) :

Indonesia: 35,000,000

Malaysia: 21,000,000

Others: 4,945,000

Thailand: 2,300,000

Colombia: 1,175,000

Nigeria: 970,000
Source : nopalm.org

Vous l’aurez compris, éviter cette huile n’est pas une mince affaire.

Dans mon prochain article, je vous parlerai de l’huile de palme durable (RSPO) !

Publicités