Trop cher me dites vous ? Pas si sûr !

Nos sénateurs ne veulent pas du bio dans les cantines françaises : ils sont convaincus que cela alourdirait le prix des repas. Quel dommage ! S’ils avaient seulement pris la peine de sortir de leur palais du Luxembourg, ils auraient évité une grossière erreur et permis à nos enfants de manger des produits sains, respectueux de l’environnement et favorables aux économies locales. Exemple (parmi d’autres) dans la commune de Mouans-Sartoux.

Les trois cantines scolaires de Mouans-Sartoux (10 000 habitants dans les Alpes-Maritimes) sont passées au 100% bio (et local) en 2012. Depuis, le prix des repas n’a pas augmenté d’un centime. Au contraire, il a même diminué ! *

Le bio est bon pour les enfants, bon pour l’environnement.

Un bel exemple non ?super

Celui de la commune de Mouans-Sartoux (Alpes maritimes) 100% BIO

Celui de la commune de Barjac (Gard) 100% BIO

 

« Quand on est motivé par une action et que cette action a du sens, les moyens de la mettre en oeuvre, on les trouve très facilement. »

Source : positiv.fr

Publicités