Viande et antibiotiques

Le saviez vous ?

50% de la production mondiale d’antibiotiques est destinée aux animaux d’élevage.

Le problème de l’antibiorésistance se pose alors. On sait depuis longtemps que les animaux d’élevage sont arrosés d’antibiotiques en continu. Ces traitements constants sont distribués à bas niveau, car il ne s’agit pas de soigner mais de prévenir l’apparition de maladies liées aux conditions d’élevage et d’accélérer la croissance et/ou la productivité des animaux. Les scientifiques se doutaient que de telles pratiques encourageaient l’apparition de souches bactériennes résistantes aux antibiotiques et transmissibles à l’homme.

L’élevage est en soi un facteur de risque pour notre santé.

Il n’y a jamais eu de « grippe légumineuse », ni de « grippe épinard » ou de « maladie du petit pois fou »… Par contre, les systèmes modernes d’élevage sont des incubateurs à virus, listeria monocytogènes, salmonelles, campylobacters, E. coli, et autres promoteurs de « grippes » en tout genre. Comme l’indique un rapport de la FAO (Otte et al., 2007): « il n’est pas surprenant que les trois-quarts des nouveaux pathogènes ayant affecté les humains dans les dix dernières années proviennent des animaux ou des produits animaux ».

Accroissement de l’antibiorésistance

Comme les élevages sont propices aux maladies infectieuses, les éleveurs sont obligés d’utiliser beaucoup d’antibiotiques pour soigner leurs animaux. À cela s’ajoute que les antibiotiques à faible dose stimulent la croissance des animaux. Bien qu’ils soient interdits comme promoteurs de croissance en Europe depuis 2006, ils le sont encore dans de nombreux pays. L’utilisation massive des antibiotiques, comme thérapeutiques ou comme promoteurs de croissance, favorise le développement de souches bactériennes résistantes aux antibiotiques.
Constat inquiétant : bien qu’on ait réussi à modérer l’usage global des antibiotiques ces dernières années, les éleveurs ont de plus en plus recours aux antibiotiques dit “de dernière ligne”, ceux qu’on n’utilise que quand les antibiotiques classiques ont échoué (ANSES, 2015).

«Époque post-antibiotiques» ?

l’Organisation mondiale de la santé (OMS) tire la sonnette d’alarme: la résistance aux antibiotiques a atteint des «niveaux préoccupants». Une enquête de l’OMS a découvert que, dans certains pays, les antibiotiques ne fonctionnent plus pour la moitié des gens atteints de maladies courantes comme la pneumonie bactérienne.

Le Centers for Disease Control and Prevention (CDC) estime qu’aux États-Unis 2 millions de personnes contractent des maladies résistant aux antibiotiques chaque année, et que quelque 23.000 d’entre elles en meurent.(source :Les superbacteries attaquent)

Vous trouverez ici mon précèdent article sur le même sujet : Antibiorésistance

Sources :

www.viande.info

Publicités

5 commentaires

    1. Je suis anti-médicaments moi même, convaincue que le corps humain est une belle machine capable de s’auto-dèfendre dans la plupart des cas.
      Aaaahh ! les labos, parlons en ! Je pense que je vais créer en 2017 un autre blog qui en parlera. Il y a tant à dire, et surtout à redire 🙂 Bonne soirée

      Aimé par 3 people

      1. Oh….joli sujet que ces labos…très/trop puissants….qu ils ont réussi à faire interdire les herboristerie, l ingestion d huiles essentielles ( alors qu en catimini…90% des huiles essentielles sont destinées à l industrie alimentaire… Je suis, pour une seule raison, astreinte a faire vivre les labos….une neuropathie iatrogene ( post intervention médicale) qui me laisse avec des douleurs décrites comme parmi les plus puissantes…mais avant cette intervention dentaire…je ne prenais jamais de médicaments…certaines huiles essentielles sont de très puissants antibiotiques…qui de plus ne détruisent pas la flore intestinale… Le corps humain est une belle machine…et les plantes ont des vertus liées à leur système immunitaire naturel…merci pour ce partage….

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s