Dans cette vidéo sarcastique, le comédien Guillaume Meurice analyse l’(in)efficacité des services vétérinaires et montre une fois de plus le contraste entre les déclarations rassurantes sur le “bien-être animal à l’abattoir” et les souffrances endurées par les animaux. Cette vidéo fait suite à un  documentaire de France 2. (Ouvriers d’abattoirs: des bourreaux ou des hommes ? Peut être l’avez vous vu aussi !

Si vous ne souhaitez pas regarder les images de cette vidéo, écoutez la, car les commentaires valent vraiment  d’être entendus !

Selon moi, en voyant cela, chacun se déculpabilise en rejetant la faute sur « l’autre ». Un grand classique. Et puis, c’est tellement plus confortable ! 

Et si chacun ouvrait les yeux  ? A qui la faute alors ?Résultat de recherche d'images pour "grands yeux drôle"

  • pas seulement à ces ouvriers, ni à leur direction
  • mais aussi à tout un système qui cache la vérité au consommateurs en faisant tout pour que celui-ci ne fasse pas le lien entre le morceau de viande dans l’assiette et l’animal élevé, puis abattu
  • Aux organismes de contrôle qui sont insuffisants ou/et inefficaces.
  • Aux consommateurs, qui refusent de voir ces vidéos, ou qui nient la vérité. Le simple fait de vouloir manger souvent  de la viande ne fait qu’accélérer les cadences  de mise à mort et son lot de dérapages.

 

Eh oui ! On est là bien loin des souvenirs des cochons de notre enfance, avec son lot d’histoires et de jeux !

Résultat de recherche d'images pour "3 petits cochons"

Résultat de recherche d'images pour "cochon qui rit"

 

Bienvenue dans « la vraie vie des cochons » !surprise

Publicités