Des résidus de médicaments dans l’eau

Chaque jour, des tonnes de résidus de médicaments évacués se retrouvent dans l’eau. Et même si les risques pour l’homme restent négligeables, l’impact sur l’environnement est indéniable. Que faire ?

Que trouve-t-on le plus souvent dans les eaux ?

  • Des antibiotiques et des anti-inflammatoires, peu d’anticancéreux en revanche.
  • 20 % de ces « déchets » proviennent des centres de soin, le reste des maisons particulières et des cabinets vétérinaires.
  • Les élevages industriels animaux et piscicoles rejettent antibiotiques, antiparasitaires et hormones.

Quant aux stations d’épuration, elles s’avèrent inefficaces parce qu’inadaptées au problème : les bactéries ne sont souvent pas capables de dégrader ces éléments chimiques de synthèse.

3,2 milliards de boîtes de médicaments sont vendues en pharmacie chaque année en France soit 101 boites par seconde.

joyeuxOui, Big pharma se porte bien, merci ! 

Pour se rendre compte du nombre hallucinant de boites de médicaments vendues en France, cliquez ICI

Reste à mesurer l’impact sur l’environnement et les conséquences sur les poissons et tout ce qui vit dans l’eau. Mais aussi dans celles réutilisées pour irriguer les cultures.

Les risques pour les humains sont moindres parce que l’eau du robinet reçoit des traitements physico-chimiques très efficaces.

Les solutions ? Pour l’heure, il y en aurait deux :

  • augmenter l’efficacité de traitement des stations d’épuration (l’ozone par exemple est un oxydant qui casse les molécules indésirables, mais cela ne fonctionne pas pour toutes les molécules et le procédé coûte très cher)

                                                                     Et devinez qui payera la note ?Résultat de recherche d'images pour "images you"

  • Et pour les particuliers, se montrer raisonnable avec l’utilisation des médicaments

A l’occasion de la sortie d’un livre des professeurs Philippe Even et Bernard Debré, «Guide des 4 000 médicaments utiles, inutiles ou dangereux», publié en novembre 2016 (2ème éd) «35 % des médicaments sont inefficaces ; 25 % mal tolérés ; 5 % potentiellement dangereux ; mais 75 % remboursés !»

Doit-on en déduire que l’on prend des médicaments en partie inefficaces, mais qui en revanche sont efficaces sur le plan pollution et déficit de la sécurité sociale, et que nous payons la note de la dépollution  ?Résultat de recherche d'images pour "je réfléchis"

Source : http://www.consoglobe.com/les-rivieres-sont-polluees-par-nos-medicaments-cg?plusloin=true

ladepeche.fr/article/2016/11/24/2465062-un-tiers-des-medicaments-seraient-inutiles-ou-dangereux-mais-rembourses.html

VIDEO – 4-000-medicaments……

 

Publicités

10 commentaires

  1. Merci pour cet article qui alimente mon dernier commentaire à l’article de Cat! À quand les médicaments vendus à l’unité?
    Et quid aussi de tous les produits toxiques véhiculés par les urines, donc retrouvés dans l’eau? C’est notre médecin familial qui a évoqué ce problème avec nous.
    Oui, évitons de prendre des médicaments inutilement.

    Aimé par 2 people

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s