Nous n’avons pour la plupart pas idée de ce qui se cache dans nos emballages plastique.C’est la raison pour laquelle vous devriez vérifier ce qui est écrit à la base de chaque contenant en plastique.Beaucoup de gens achètent des bouteilles d’eau. En buvant de l’eau qui provient de bouteilles en plastique, nous nuisons à notre santé. Le triangle avec le numéro au centre de la base de chaque emballage ou bouteille montre comment le plastique est dangereux.

https://i0.wp.com/www.sante-nutrition.org/wp-content/uploads/2015/09/plastique.jpg

6d0d7-surprised-eyesVoyons ça de plus près !

  • PEHD

Ce plastique est bon à la lumière du fait qu’il a une probabilité minimum de rejeter des produits chimiques dans l’eau (ne libère pas de produits chimiques). Il est le plus souvent utilisé pour la fabrication de sacs en matière plastique pour les denrées alimentaires et non pour des bouteilles en plastique.

  • PS

Ce plastique libère du STYRENE dans l’eau, une substance cancérigène. Il est utilisé pour les emballages de restauration rapide et des verres de café à utilisation unique.

  • PET (ou PETE)

On l’utilise pour les bouteilles jetables. Ces bouteilles peuvent libérer des métaux lourds comme l’antimoine et des substances plastiques qui affectent l’équilibre hormonal.

  • PC (ou plastique non étiqueté)

Le plastique le plus dangereux dans la production alimentaire qui libère des substances chimiques BPA, et il est souvent utilisé pour produire des bouteilles d’eau pour le sport et les contenants pour aliments.

  • PVC (parfois 3V)

Libère deux substances chimiques toxiques qui affectent les hormones dans votre corps. Tragiquement, c’est le plastique le plus utilisé pour les bouteilles.

  • PP

Un autre « bon » plastique. Il est typiquement blanc ou transparent. Ce plastique est utilisé pour les sirops et les pots de yaourt

titiPour résumer, le plastique sécuritaire (qui ne relâche pas de produits chimiques) est le premier et le dernier, le PEHD et le PP.

Il serait souhaitable de ne pas utiliser les autres.Je vous l’accorde, plus facile à dire qu’à mettre en œuvre, car nous sommes vraiment cernés !

 

 

 

Source : .sante-nutrition.org

Publicités