LE PLASTIQUE, ce TUEUR SILENCIEUX

 Nous n’avons pour la plupart pas idée de ce qui se cache dans nos emballages plastique.C’est la raison pour laquelle vous devriez vérifier ce qui est écrit à la base de chaque contenant en plastique.Beaucoup de gens achètent des bouteilles d’eau. En buvant de l’eau qui provient de bouteilles en plastique, nous nuisons à notre santé. Le triangle avec le numéro au centre de la base de chaque emballage ou bouteille montre comment le plastique est dangereux.

https://i0.wp.com/www.sante-nutrition.org/wp-content/uploads/2015/09/plastique.jpg

6d0d7-surprised-eyesVoyons ça de plus près !

  • PEHD

Ce plastique est bon à la lumière du fait qu’il a une probabilité minimum de rejeter des produits chimiques dans l’eau (ne libère pas de produits chimiques). Il est le plus souvent utilisé pour la fabrication de sacs en matière plastique pour les denrées alimentaires et non pour des bouteilles en plastique.

  • PS

Ce plastique libère du STYRENE dans l’eau, une substance cancérigène. Il est utilisé pour les emballages de restauration rapide et des verres de café à utilisation unique.

  • PET (ou PETE)

On l’utilise pour les bouteilles jetables. Ces bouteilles peuvent libérer des métaux lourds comme l’antimoine et des substances plastiques qui affectent l’équilibre hormonal.

  • PC (ou plastique non étiqueté)

Le plastique le plus dangereux dans la production alimentaire qui libère des substances chimiques BPA, et il est souvent utilisé pour produire des bouteilles d’eau pour le sport et les contenants pour aliments.

  • PVC (parfois 3V)

Libère deux substances chimiques toxiques qui affectent les hormones dans votre corps. Tragiquement, c’est le plastique le plus utilisé pour les bouteilles.

  • PP

Un autre « bon » plastique. Il est typiquement blanc ou transparent. Ce plastique est utilisé pour les sirops et les pots de yaourt

titiPour résumer, le plastique sécuritaire (qui ne relâche pas de produits chimiques) est le premier et le dernier, le PEHD et le PP.

Il serait souhaitable de ne pas utiliser les autres.Je vous l’accorde, plus facile à dire qu’à mettre en œuvre, car nous sommes vraiment cernés !

 

 

 

Source : .sante-nutrition.org

Publicités

14 commentaires

  1. J’ai jeté toutes mes anciennes boîtes plastique, à La poubelle plastique pour ne garder que des bocaux en verre pour conserver farine, graines, oléagineux…que j’achète en vrac. Je me demandais si finalement LE recyclage était une bonne chose dans ce cas car mes anciens tupp… contiennent des Ptruc ou des Pmachin tueurs… qu’en penses tu? Bisous

    Aimé par 1 personne

    1. Je fais de même, car j’achète tout ce que je peux en vrac. Encore faut-il avoir un magasin pour ce type d’achat à proximité, ce qui n’est pas toujours le cas !
      Le fait de jeter des plastiques ou autres matières recyclables dans des bacs prévus à cet effet est un moindre mal. C’est aussi ce que je fais. Bises

      Aimé par 1 personne

  2. Allez je prends cela avec humour :
    Du fait des traitements de radiothérapie d’un cancer de la gorge en 2008, mes glêtandes salivaires ont été brûlées, par conséquent je suis obligée de m’humidifier la bouche et la gorge sans arrêt dans la journée avec de petites gorgées d’eau. Tu vois le problème? Ce qui fait qu’à longueur de journée, je m’empoisonne? Peut-être… Mais je ne vois pas la solution… emporter une bouteille de verre dans mon sac à main, dans mes poches??
    C’est un peu l’histoire du serpent qui se mord la queue tout cela.

    J'aime

    1. Oh que oui, je le vois le problème ! Ma maman a été victime d’un cancer de l’amygdale (et est décédée il y a maintenant 16 ans).La radiothérapie l’a détruite au point de ne plus jamais pouvoir rien avaler.Pour la petite histoire, 3 des mes très proches sont dcd de cancers !
      Pour revenir au problème du plastique, il est vrai que nos choix sont difficiles et la solution retenue n’est jamais fiable à 100%. Pas simple tout ça 🙂 Bon week end Sophie

      Aimé par 1 personne

      1. C’était un cancer de l’amygdale aussi. En 3 mois j’avais perdu 20 kg car je ne pouvais plus rien avaler. Puis peu à peu, j’ai pu avaler de la soupe, des huitres… un an entier pour pouvoir remanger. Et maintenant, la radiothérapie se rappelle à moi par une osthéo nécrose des machoires qui me fait souffrir. J’ai l’impression de ne plus en finir. Mais, comme on dit, c’est la vie:) Bon week-end à toi aussi.

        J'aime

      2. Je comprends ton « calvaire » Sophie ! Le plus terrible, c’est que cette maladie se répand de plus en plus à cause de nos modes de vie. C’est en partie pour cela que j’ai créé mon blog, car mon plus grand souhait est de partager mes recherches et de sensibiliser, car NON, nous ne sommes pas sur cette Terre pour subir tout ça !
        Bon courage à toi, et je sais que tu n’en manques pas !

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s