Contrairement à une idée reçue, l’air des maisons est cinq à dix fois plus pollué que celui de l’extérieur. Les meubles dégagent des substances chimiques, lesquelles proviennent de produits d’entretien ou de matériaux de construction. Et plus on nettoie sa maison, plus des substances toxiques sont libérées. Les médecins soupçonnent cette pollution domestique d’être à l’origine d’allergies mais aussi de cancers. Malgré ces risques connus, les industriels traînent des pieds pour modifier sérieusement la composition des produits. 

Dans ce documentaire :

  • vous verrez que le formaldéhyde,  classé cancérigéne par le centre de recherche sur le cancer a fait l’objet de 3 études financées par l’industrie chimique qui l’ont déclaré non cancérigéne.
  • Un ingénieur à inventé une feuille qui permet de dépolluer des meubles, mais les industriels ne veulent pas les utiliser car ce serait reconnaître que les composants des meubles sont polluants.
  • L’étiquetage des peintures est controversé car les tests devaient être réalisés sur 165 Composants  organiques volatils et non 10 actuellement.

Les  solutions à notre portée :

Lors de travaux récents, bien aérer surtout la première semaine.

Aerer le logement tous les jours.

Le mieux est d’utiliser des produits ménagers écologiques de fabrication maison, pour être sûr de ce qu’ils contiennent, et qui en plus sont bons pour le porte monnaie.

Une fois de plus, nous sommes souvent exposés à notre insu, soit à la maison, ou sur nos lieux de travail et de loisirs surprise

Publicités