L’asthme est une inflammation chronique des bronches, entrainant leur hyperréactivité à certaines substances. La maladie se manifeste par des crises, sous forme de sifflements et de gênes respiratoires

L’asthme en chiffres :

  • En moins de vingt ans, le pourcentage d’asthmatiques a augmenté de plus de 40 % chez les adolescents et en France, il naît toutes les dix minutes un futur asthmatique.
  • En 1968, 3,8 % d’allergiques, contre 30% aujourd’hui.
  • On estime actuellement que 200 à 300 millions de personnes de tous les âges et de toutes les origines sont atteintes d’asthme dans le monde. Et leur nombre est en constante augmentation.
  • Aux Etats-Unis, le nombre d’asthmatiques a augmenté de plus de 60 % depuis le début des années 80 et le nombre de décès dus à la maladie a doublé, pour atteindre 5 000 par an.
  • En France, on dénombre 1500 décés par an à cause de cette maladie.
  • Au niveau mondial, on estime que les coûts associés à l’asthme dépassent ceux de la tuberculose et de l’infection à VIH/SIDA réunis.

Les facteurs de risque  :

La survenue d’un asthme résulte de l’association d’une prédisposition génétique et de facteurs environnementaux comme :

  • les allergènes présents à l’intérieur des habitations (substances chimiques, acariens, moisissures, squames)https://i0.wp.com/www.inserm.fr/var/inserm/storage/images/mediatheque/infr-grand-public/images/dossiers-d-informations/immunologie-hematologie-pneumologie/illustration_asthme_700x403/669483-1-fre-FR/illustration_asthme_700x403_large.jpg
  • les allergènes extérieurs (pollens et moisissures),
  • la fumée du tabac,
  • les produits chimiques irritants .
  • la pollution de l’air, et les particules fines (véhicules, industries).

Les pollutions de l’air extérieur et intérieur entraînent une augmentation des problèmes respiratoires.

Asthme et pollution (5.19 min)

Résultat de recherche d'images pour "chiffres asthme"

Le réseau mondial de l’asthme (Global asthma network, GAN) estime qu’en 2014, 334 millions de personnes en souffrent contre 235 millions recensés en 2002-2003 par l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

La pollution a un coût, c’est le contribuable qui le paye, ou le consommateur !

https://i1.wp.com/cdn2-europe1.new2.ladmedia.fr/var/europe1/storage/images/media/images/pollution-de-l-air/21277140-1-fre-FR/Pollution-de-l-air_reference.jpg

Asthme et pollution (2.58 min)

penseeEt si, au lieu de « traiter » cette maladie, on évitait de nous polluer ? Car à bien y réfléchir, qui sont les gagnants et les perdants dans l’histoire ?

 

 

Source : inserm.fr/thematiques/physiopathologie-metabolisme-nutrition/dossiers-d-information/asthme

doctissimo.fr/html/sante/mag_2000/mag0811/sa_2150_asthme.htm

 

Publicités