Remplacer le bisphénol A (BPA), oui, mais par quoi ? Par par les bisphénols versions « S » (BPS) et « F » (BPF). (1)
Résultat de recherche d'images pour "abracadabra"

Le tour est joué !

                                        Oui, mais :

Des travaux français publiés dans la dernière édition de la revue Fertility & Sterility montrent que ces deux produits qui ont été, ou sont encore, utilisés en remplacement du bisphénol A présentent les mêmes effets négatifs sur le développement de l’appareil génital masculin.

Une salve d’études expérimentales est venue jeter d’autres soupçons sur l’innocuité de ce substitut au bisphénol A. Des travaux canadiens publiés le 12 janvier 2016 par la revue Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS) montrent que ce perturbateur endocrinien a des effets délétères sur le développement du cerveau et le comportement du poisson-zèbre. Exactement comme le BPA…Le poisson zèbre est utilisé en laboratoire car 80% de ses gènes sont similaires à ceux des humains et que leur modèle de développement embryonnaire du cerveau est proche à celui des hommes.Les résultats de l’étude révèlent que le BPS a modifié le développement du cerveau des poissons zèbres. Les poissons exposés à cette substance chimique ont vu leur nombre de neurones augmenter de 240%. Une modification cérébrale qui génèrerait l’hyperactivité.

Avez vous remarqué la simplicité avec laquelle si souvent, on remplace un POISON

https://i2.wp.com/www.opensticker.com/1343/sticker-abracadabra.jpg

                                 par un autre POISON,

 

  • histoire de donner l’impression que l’on a résolu le problème,
  • de calmer un peu le jeu,
  • et de gagner du temps en continuant à se remplir les poches au mépris de la santé du consommateur !

 

Quelques pistes pour éviter la peu sympathique famille des bisphénols (Qu’il soit A, S ou F)

 

1. Évitez surtout le plastique au four à micro-ondes, car le fait de réchauffer des emballages en plastique facilite la migration des produits chimiques vers les aliments. Privilégiez absolument les récipients en Pyrex ou céramique résistant à la chaleur. En notant que la mention « compatible micro-ondes » ne signifie aucunement que le récipient est inoffensif, jusque qu’il résistera au passage au micro-ondes.

2. Évitez les boites de conserves, et choisissez plutôt des aliments frais ou surgelés.

3. Cuisinez plus souvent des produits frais chez vous. Et si vous sortez, choisissez des restaurants qui servent des produits frais. Il a été démontré que les personnes qui prennent davantage de repas à l’extérieur présentent des taux de BPA plus élevés.

4. Utilisez en général des récipients alimentaires en verre ou inox, car les aliments et boissons stockés dans du plastique absorbent les substances du plastique, surtout s’ils sont gras ou acides.

5. Connaissez vos plastiques. Les plastiques

6. Préférez les cafetières sans plastique, type cafetière italienne ou cafetière à piston en verre, aux cafetières électriques qui peuvent contenir BPA et phtalates dans leurs bacs et tubulures.

(1) Le bisphénol S (BPS) est utilisé dans les canettes, bouteilles en plastiques, boites de conserve.
Le bisphénol F est également utilisé pour des laques, des vernis, des adhésifs des plastiques, des conduites d’eau, des scellants dentaires, les papiers thermiques comme les tickets de caisse et les reçus de distributeurs de billets

Source : htwww.consoglobe.com/ravages-bisphenol-a-cg/2

 

 

Publicités