ANIMAUX, Maltraitance animale

Nicolas Hulot veut ouvrir le débat sur la corrida

Le ministre de la transition écologique et solidaire a toujours été un opposant à cette pratique. Le candidat Macron se posait au contraire comme un défenseur de la corrida.

La corrida en chiffres :

  • Dans le monde 8 pays pratiquent la corrida dont 3 en Europe : l’Espagne, le Portugal et la France. Les cinq autres se situent en Amérique du Sud :  Mexique,  Venezuela,  Colombie (où une loi est en préparation pour l’abolir) ,  Pérou et  Équateur. 
  • Le nombre de départements français où la corrida est autorisée. Aujourd’hui, la corrida sévit encore dans 10 d’entre eux.
  • 73% de la population française est favorable à la suppression des corridas avec mise à mort (sondage IFOP avril 2015).
  • Entre 120 et 130 corridas sont données chaque année en France.
  • Environ 1000  taureaux tués en public chaque année en France lors des corridas.
  • Chaque année, dans le monde 250 000 taureaux sont tués lors de spectacles tauromachiques ou lors d’entraînements… Et il s’agit d’une estimation basse !
  • Chaque année, et contre la majorité des député-es européen-nes ,environ 130 000 000 € de la PAC (Politique Agricole Commune) servent à financer les élevages taurins en Espagne, au Portugal et en France.

Le supplice des taureaux commence bien avant l’entrée dans les arènes : ils subissent  traitements particuliers dans le but de les affaiblir physiquement et de les désorienter tout en les rendant plus agressifs. (quelques-unes de ces « préparations », ou la totalité peuvent être infligées à un seul animal…) :

  • Aiguilles enfoncées et cassées dans les testicules, afin qu’ils ne s’asseyent pas.
  • Cornes sciées sur plusieurs centimètres puis polies, colmatées avec des échardes de bois ou de la résine si elles saignent afin que ça ne soit pas visible. Cette opération, qui dure environ 1/ 2 heure s’appelle l’afeitado (le rasage).
  • Quantités massives de médicaments, des purgatifs pour qu’ils aient des diarrhées, des neuroleptiques pour les hébéter (neuroleptiques donnés aussi aux chevaux en combinaison avec de la morphine pour qu’ils ne paniquent pas à l’approche des taureaux) et des antalgiques dans le but qu’ils ne s’effondrent pas de douleur trop rapidement.
  • Coton enfoncé dans les narines jusque dans la gorge afin de rendre la respiration plus difficile.
  • Coins de bois enfoncés entre les onglons.
  • Pattes aspergées d’essence de térébenthine rendant la démarche du taureau plus agressive.
  • Sacs d’une centaine de kilos laissés tombés sur les reins à de multiples reprises juste avant l’entrée dans les arènes pour l’affaiblir tout en l’énervant.
  • Vaseline dans les yeux pour brouiller la vue.

Les chevaux toreros

Utilisés au cours des corridas équestres, eux ne bénéficient, d’aucune protection. Il leur arrive d’être grièvement blessés. Mais c’est pendant le dressage de quatre ans que se produisent les multiples accidents d’où le plus grand nombre ressort « cassé » (terme employé par les cavaliers)

                                … et voilà, le spectacle peut commencer !

 

corrida

 

https://i0.wp.com/www.allianceanticorrida.fr/img/chevalventre.jpg

ATTENTION, images violentes, mais bien réelles !

Sources : http://www.huffingtonpost.fr/2017/06/23/nicolas-hulot-veut-ouvrir-le-debat-sur-la-corrida-six-raisons-d_a_22583917/

http://www.allianceanticorrida.fr/index.html

http://www.abolissonslacorrida.fr/app/main_app/index.php

 

Publicités

8 thoughts on “Nicolas Hulot veut ouvrir le débat sur la corrida”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s